Ni effraction, ni vols, ni dégradations, seulement des photos...


USINE VOREPPE


L'histoire:

Située au cœur des Alpes l'exploitation de cette ancienne cimenterie a débuté en 1873 . 

Au début du XXème siècle l'exploitation essentiellement souterraine occupait une trentaine de personnes  dont 21 mineurs.

A partir des années 40 l'exploitation devient aérienne et près de 400 ouvriers y travaillent.

La société s'unit aux ciments Vicat en 1970  et ferme en1987 


L'exploration (2021):

Le lieu est bien sur interdit d'accès, de nombreuses pancartes le signalent et il serait même surveillé...

Un trou existe dans le grillage et il n'est pas récent, ce qui me fait douter que le site soit surveillé, néanmoins de par sa configuration et sa vétusté je sais qu'il est dangereux  (un accident grave en 2019) et nous serons donc hyper vigilants quand à notre sécurité.

Une adresse que j'avais depuis bien longtemps, pas bien loin de chez moi et dont je remettais toujours la visite à plus tard...

Une explo bien différente de celle d'un château, manoir..., là des gens n'ont pas vécu, ils ont travaillé...et bien que le cadre avec ses vues sur la vallée soit plutôt idyllique on ressent en déambulant au milieu des silos, fours, passerelles, cheminées, wagonnets que les conditions de travail devaient y être rudes.

Nous sommes restés 2 h00 sur ce site en y prenant finalement bien plus de plaisir que ce que j'avais pu imaginer.