Allez viens...

...boire un petit coup à la maison.  

 

Mon passage à Montpellier a été l'occasion de rencontrer Pascale ( son blog: http://www.pascale-menetrier-delalandre.com/)

 

C'est toujours un moment fort que de passer de l'autre côté de l'écran pour rencontrer dans la vraie vie quelqu'un que vous ne connaissez que par blogs interposés....

Toutes les rencontres que j'ai ainsi pu faire ont toutes été de belles rencontres et celle ci n'a pas dérogé à la règle...Merci Pascale

 

Elle a bien voulu me faire visiter une ancienne auberge dont elle a été propriétaire, avec son compagnon Laurent, avant qu'elle ne soit vendue en 2001, cette auberge a changé ensuite plusieurs fois de propriétaire et est aujourd'hui  à l'abandon...

 

De l'urbex donc mais dans des conditions privilégiées...ici beaucoup de questions que l'on se pose quand on visite des lieux abandonnés trouvent réponse et l'émotion n'en est que plus grande, chaque pièce a une histoire ou partie de l'histoire connue ...

 

C'est chez elle que j'ai bu un coup, ici aussi elle me l'a proposé mais....

La visite commence par l'espace privatif

Et son entrée dérobée...

Dans la cuisine on aurait presque pu improviser un repas...


Le salon/salle à manger n'est pas loin...un Trivial Pursuit ça vous tente ?

Toutes les questions n'ont pas réponse...comment peut on abandonner ces jouets d'enfants ?...

...

Ce qui fût une chambre...


 

La visite s'arrête là pour cette fois, je vous montrerai plus tard l'espace public.

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Pascale MD (samedi, 20 octobre 2018 11:58)

    Coucou Jean-Claude,
    Je te remercie à mon tour pour cette rencontre après toutes ces années d'échanges sur nos blogs respectifs. J'espère que nous trouverons d'autres occasions et peut être cette fois avec des Cingles plus coopératifs ou d'autres sujets ;-)
    Je suis vraiment ravie que tu ais apprécié de partager ce moment urbex dans cet endroit dans lequel nous avons vécu et dans lequel nous nous étions fortement investis. Connaissant bien ce lieu, je crois avoir les réponses à cette désertion qui, semble t'il, a été rapide, les jouets d'enfants en témoignent entre autres choses.
    Que dire d'autre que : quel dommage !
    Je connaissais cet établissement depuis mes 16 ans, je lui ai toujours trouvé un immense charme. A l'époque, j'étais loin de m'imaginer que j'allais faire partie de son histoire, si lui faisait déjà partie de la mienne.
    J'ai vraiment beaucoup aimé découvrir cette première partie au travers un autre regard photographique que le mien.
    Alors une fois encore merci, pour tout ça ;-)
    Je t'embrasse bien amicalement.

  • #2

    Alain (dimanche, 21 octobre 2018 15:19)

    J'imagine aisément les sentiments que Pascale a pu ressentir en revenant dans cet endroit où elle a vécu et qui est maintenant à l'abandon.
    Photographiquement j'apprécie tout particulièrement la première et les deux dernières.

  • #3

    da.cl (dimanche, 21 octobre 2018 16:42)

    Bonjour je vois avec grand plaisir ce que vous avez pus avoir ensemble dans ce moment de partage se sont des très belles photos malgré la tristesse de ce bâtiment bon dimanche bisou Claudine Daniel

  • #4

    ZANDO Nicole - pelloch club / corbas (lundi, 22 octobre 2018 11:01)

    bonjour Jean-Claude - J'adore la première photo et l'avant-dernière (poupée sur rebord fenêtre). Cependant quelle tristesse pour l'ancienne propriétaire de voir son bien aujourd'hui abandonné.
    Bonne continuation dans tes reportages photographiques.
    Bises
    Nicole Z.

  • #5

    tce76 (lundi, 22 octobre 2018 21:52)

    Salut Jean-Claude,
    J'imagine ce qu'a été le partage et surtout la vision d'un autre photographe pour Pascale.
    Bonne soirée.

  • #6

    Pastelle (samedi, 03 novembre 2018 13:26)

    Je suis en mode rattrapage, je n'avais pas vu ce post, et je suis désolée de l'avoir manqué.
    Intéressant d'avoir ta vision après celle de Pascale.
    Mais pour vos deux regards, je me pose toujours les mêmes questions, comment peut-on, en effet... Triste pour les peluches, dommage pour le matériel de cuisine. Ca me révolte aussi je dois dire, ça aurait pu faire des heureux pour des gens qui en auraient besoin. Je suis en contact avec des gens qui font des maraudes pour aider des sdf, et qui cherchent ce type de matériel, casseroles et cocottes etc...
    Tu aurais pu me prévenir en plus, on aurait pu y aller ensemble ! Curieuse de savoir ce que moi j'en aurais retenu. Mais sûre que j'aurais photographié ce nounours, ce landeau, ces poupées.... Et ces toiles d'araignées ! :)