MusicHall'Ino 2019

 

C'était le 29 mars à l'amphithéâtre de la cité internationale de Lyon

Toujours autant de plaisir à photographier ces artistes au bénéfice de l'association Club Hervé Spectacle

Une salle comble encore cette année avec 3000 spectateurs

 

X Laser

Sûrement l'artiste qui m'a posé le plus de problèmes à photographier...

peu de lumière, un artiste dynamique qui bouge beaucoup et des faisceaux difficiles à figer

 Marianne Aya Omac

Pour elle c'était plus facile juste une émotion à saisir...

 

Odino

Un orchestre pop symphonique dirigé par Sylvain Odinovski, 20 artistes dont une cantatrice...



 

Le chef d'orchestre remplaçant...

Tous ls artistes et plus de photos sur le site avec la galerie dédiée ICI

10 commentaires

Bolivie - Potosi

 

Après un avant goût de mon dernier voyage en Ethiopie et  un interlude nature avec les fritillaires,

je reprends le fil de mon voyage en Bolivie.

Aujourd'hui arrêt à Potosi, dernière étape avant le Salar d'Uyuni 

 

La plaza 10 de Noviembre à la tombée du jour 

Potosi se trouve à une altitiude de 4070 m, fondée en 1545 au pied du Cerro Rico (Montagne riche), montagne de minerai d'argent qui culmine à 4824 m . En 1611 sous l'empire espagnol, les mines de Potosi représentaient la plus grande production d'argent du monde..."On estime qu'on aurait pu construire un pont d'argent entre Potosi et Madrid avec le précieux métal"... La montagne a commencé à s'épuiser à partir de 1650, aujourd'hui des mines sont encore exploitées mais pour l'étain et le zinc.

Le Cerro Rico

La coutume veut que l'on fasse une offrande aux mineurs que l'on va rencontrer dans la mine et un marché (auquel s'approvisionnent aussi les mineurs) est à proximité. On peut y acheter (sur le conseil du guide lui même ancien mineur) des gants, des outils, de la dynamite mais aussi de la coca et de l'alcool...les conditions de travail sont difficiles et la coca est mâchée toute la journée...

Quand à l'alcool...

 

(L'alcool ne faisait pas partie de mon offrande)

A l'entrée de cette mine (celle que j'ai "visitée") un panneau dit:

    "Prohibido el ingreso de personas en estada de ebriedad"

Comme nous l'a dit le guide, l'entrée ça va... c'est la sortie qui est

parfois problématique...

 

Les mineurs sont très superstitieux,

 El Tio , Dieu des enfers, dont on trouve la représentation dans chaque mine est couvert d'offrandes: feuilles de coca cigarettes et alcool...on fume et on boit en sa compagnie...

Une visite controversée par beaucoup... Bien sur une partie de ce qui est versé pour la visite revient au syndicat des mineurs et en plus des offrandes cela les aide un peu...mais il y a un revers à la médaille...je n'ai pas aimé le concept de cette visite...


 

 

Mais Potosi c'est aussi la ville et sa vie de tous les jours...C'est sur la place du 10 Novembre que se tenait habituellement le marché jusqu'à ce que le maire décide de délocaliser le marché en périphérie de la ville ...2 semaines que les marchands étaient en grève... 

 

Marché parallèle...

Us et coutumes ...


 

Certes la vitrine aurait besoin d'une rénovation mais j'y ai trouvé ce que je cherchais...

 

 

Une rue typique avec ses maisons aux superbes balcons


 

Fin de la visite...

8 commentaires

Fritillaire pintade

 

La fritillaire est une fleur qui se mérite...

Haute d'une vingtaine de cm, elle vit en milieu humide, voire très humide , il ne faut donc pas avoir peur de se mouiller,

mieux vaut donc être équipé...

 

Merci à Pastelle d'avoir partagé son spot 

 

Pour cette série j'ai privilégié le contre jour et la mesure d'exposition spot .

 

Merci à Aliselle d'avoir immortalisé le moment...

Attention, j'ai les noms de ceux qui rient...

Se coucher...et se relever, une centaine de photos, aie...

Mais les efforts sont récompensés...




14 commentaires

Bolivie - Sucre

 

L'Ethiopie à fait l'actualité ces derniers jours avec ce dramatique crash d'Ethiopan Airlines mais aussi avec la visite de notre président à Lalibela....Mes photos sont en cours de post-traitement et je reviendrai bien sur sur ce fabuleux pays...

 

Mais je n'ai pas fini de vous montrer mon périple en Amérique du Sud.

Je m'étais arrêté en Bolivie à La Paz et je reprends le cours de ce voyage à Sucre.

Sucre est la capitale de la Bolivie, altitude: 2780 m

 

La Piaza Pedro de Anzures ( Fondateur de la ville en 1538)

Au fond l'église de Santa Ana, à droite le monastère de La Recoleta

Il faut bien le dire à part cette place du Sucre historique je n'ai pas été emballé par la ville ... 

Vue sur le monastère donc 

Une rue typique ...ou atypique


 

Sauf que ce jour là à Sucre c'était la fête  de la Vierge de Guadalupe, et que j'ai vu la ville sous un autre jour...et une partie de la nuit...

La Vierge de Guadalupe, nom donné à la vierge Marie, est la patronne de la ville,

un hommage lui est rendu début septembre de chaque année sous forme entre autres d'une extraordinaire parade,

groupes costumés , venus de tout le pays, défilant et dansant au rhyme des fanfares  respectives.

 

Un peu avant le défilé, autour de la place d'armes


 

Place au défilé...






 

la fête s'est prolongée tard, très tard...la lumière déclinant j'ai arrêté de faire des photos pour profiter du spectacle...

10 commentaires

De retour...

 Me voici donc de retour, mais où étais je ?....Un premier indice avec cette charmante gardienne...

(Non, non, pas en prison...)

 

Autres indices: le nom du pays : አጢኦፒአ (en alphabet guèze) et Lucy (3.2 millions d'années) y a été découverte.

Je l'ai rencontrée...enfin les 40% de son squelette conservés au musée de la capitale

 

et si je vous dis qu'on y rencontre la tribu des Mursi ...

Je suis, je suis....L'Ethiopie.

Un pays et un voyage sur lequel j'aurai l'occasion bien sur de revenir plus en détail...

13 commentaires

Piscine de Luminy

 

Quand on se retrouve du côté de Luminy, quartier de Marseille,

c'est souvent pour faire une balade dans le massif des calanques...

pour moi ce jour là pas de calanques, j'avais piscine....

Et pas de chance elle était fermée... fermée pour désamiantage en 2008, réouverture prévue en 2013 mais...

 

Bon, de toutes façons c'était fin décembre et je n'avais pas pris mon maillot...

 

J'ai trouvé assez vite une entrée...J'ai évité le pédiluve ...

 

Le pédiluve passé on se retrouve dans la pataugeoire...enfin au bord de la pataugeoire ...

 

...puis au bord du bassin olympique 

 

 

Le bassin intérieur n'est pas en meilleur état

 

De la terrasse, une belle vue sur le centre aquatique

 

Au centre du domaine de quoi  passer un moment détente avec table et bancs en béton

 

Je n'ai pas visité le pool house, le passage ouvert par d'autres visiteurs avant moi m'apparut un peu juste sauf à se rouler par terre et

je n'avais pas la bonne tenue...Ailleurs une planche posée au dessus du vide m'aurait permis l'accès

mais j'étais seul ( ce qui n'est jamais recommandé en exploration urbaine) et j'ai jugé imprudent de m'y risquer...

 

Le plongeoir et sa fosse

 

du pied du plongeoir...

Depuis le niveau 2....

j'avoue ne pas avoir tenté le 3ème ni le 4ème niveau


 

Il était temps de rentrer...

 

Le hall d'entrée et donc la sortie pour moi

Pour ceux qui voudraient voir plus de photos la galerie dédiée est  ICI

Je serais par ailleurs absent des blog quelques temps, mon appareil photo réclame de nouvelles aventures...

 

6 commentaires

Bolivie - La Paz

 

Adieu Pérou...Bonjour la Bolivie

 

Ici la frontière péruvienne, et une dizaine de mètres plus loin la frontière Bolivienne.

Les véhicules ne passent pas les frontières, toutes les marchandises doivent être déchargées d'un côté et rechargées de l'autre....

  Des petits métiers qui se créent...

 

La Paz est la capitale administrative, siège du gouvernement ( La capitale de la Bolivie est Sucre)

Pas de métro à La Paz mais de nombreux téléphériques...

dont celui reliant El Alto (ancienne banlieue et aujourd'hui ville à part entière)  à La Paz 

El Alto est à 4149 m, c'est de là qu'est prise ma photo, on aperçoit La Paz en contrebas à "seulement" 3660 m

 

 

Je l'ai déjà dit, un pays pour moi ce sont d'abord les habitants et leur culture si différente de la notre.

Je vous propose donc une vite de La Paz en quelques scènes de vie:

 

Entre modernité et tradition...entre smartphone et aguayo (sac à dos local et qui sert aussi de porte bébé)

Essentiellement porté par les cholas ou cholitas,

le bombín , chapeau melon typique issu de la tradition Aymara


 

Les longues tresses traditionnelles des femmes queshuas terminées par le tullma...

 

Et la robe aux trois volants d'origine espagnole

appelée poliera


 

La rue est un commerce à ciel ouvert... 

Le Mocochinchi: boisson servie froide à base de pêches séchées macérées dans l'eau puis bouillie avec sucre et cannelle...j'avais dégusté son équivalent au Chili il y a quelques années mais là, dans la rue,  je n'ai pas osé en acheter...

 

La rue est un commerce à ciel ouvert... 

Cireurs de chaussures..., casquette et passe montagne par peur d'être reconnus...

Souvent des étudiants pour payer leurs études, le métier n'est pas bien considéré... 


 

Sur la place Murillo on peut prendre le temps de bavarder....

 

...ou  déguster une glace artisanale...là encore j'ai passé mon tour...


 

Il y a aussi un marché des sorcières, avec une rue qui porte bien son nom: Calle de las Brujas

On y vend toutes sortes d'objets, herbes, ingrédients divers et variés, poudres magiques ...

...et des fœtus de lama séché que les indiens aymaras enterrent sur leur terrain pour se garantir la protection de la Pachamama


 

La place Murillo évoquée plus haut, incontournable lieu de rencontres

Le mariage ancien/moderne n'y est pas à mon avis du meilleur goût...

avec cette tour du ministère de la culture et du tourisme collée à la Basilique Notre Dame de la Paix et au palais Quemado

 

Sur cette même place , une particularité :

Sur le fronton du parlement , depuis 2014,  cette horloge au cadran inversé et dont les aiguilles tournent vers la gauche.

 

Objectif: représenter l'identité des peuples de l'hémisphère  sud ...


 

L'accès au Mirador Killi Killi

 

La Calle Jaen qui a gardé son style colonial


(Pour ceux qui voudraient voir plus de photos de La Paz il y a toujours le site et sa galerie dédiée, ICI)

Prochaine étape: Sucre...bientôt sur vos écrans

9 commentaires

Pérou - Iles Uros

 

Les iles Uros sont des îles artificielles construites sur le lac Titicaca, à l'origine pour échapper aux incas

et ainsi appelées ainsi à cause des premiers habitants de ces îles, les Uros, peuple aujourd'hui disparu (années 50). 

Cette tradition est perpétuée par les aymaras  qui vivent  encore aujourd'hui sur ces îles flottantes.

 

Certaines de ces îles ne sont construites que pour le touriste.... 

L' île que j'ai pu visiter est bien à l'écart de Puno et du tourisme de masse et donc "plus authentique"

 

Il faut bâtir et entretenir ces îles...le totora, espèce de roseau abondant sur la lac y pourvoit

 

L'épaisseur de l'île peut atteindre 80 cm et doit être reconstituée régulièrement .

La partie immergée est faite d'un magma de racines emmêlées.

L'île est ancrée à l'aide de poteaux en bois plantés au fond du lac.

Panneaux solaires pour l'électricité, habitations et mirador, sont également construits en totora,...

"Mon île" était habitée par 3 familles..

Etrange impression que de marcher sur ces îles, les pieds s'enfoncent un peu...

 

La partie tendre du totora se mange...

  

A l'écart le repas se prépare...

Vous ai je dit que le Pérou était le pays de la pomme de terre ?

On dit qu'on y trouve autant de variétés de pomme de terre que de jours dans une année !

 

Le linge sèche...

 

Les enfants semblaient apprécier mes bonbons...


 

Les familles vivent de la pêche, activité réservée aux hommes, et bien sur du tourisme, soit grâce la vente de l'artisanat fabriqué par les femmes ou encore par le biais d'une petite balade dans ces barques traditionnelles en totora tressé et aménagées pour le touriste...

 

Nos deux rameurs


 

Pour eux des barques à moteur. Puno est à environ 1h00 de bateau.

 

Et puis le moment du départ vers Puno

 

et un adieu à ces derniers habitants du lac Titicaca qui certes profitent de la manne touristique qu'ils attirent

mais dans une démarche sincère de perpétuer la mémoire d'un peuple et ses traditions dans le partage...

c'est en tout cas comme ça que je le ressens et que je vis ces rencontres...

A Puno nous avons récupéré notre véhicule et direction la Bolivie...bientôt sur vos écrans...

8 commentaires

Bernar Venet

 

Bernar (sans d) Venet, artiste plasticien français, était à l'honneur à Lyon jusqu'au 6 janvier au musée d'Art contemporain...

Une visite était prévue et ne s'est finalement pas faite....mais j'ai pu voir son oeuvre monumentale

installée sur la place Antonin Poncet juste avant qu'elle ne doive laisser la place à la fête des lumières. 

 

Que l'on oriente son appareil direction Rhône...

 

Ou direction Saône...

 

Nous n'avons pas tous la même sensibilité face à l'art contemporain,

manifestement ce passant y a vu le côté pratique pour une petite sieste à l'ombre...

C'était au jardin du Pharo il y a quelques années à Marseille .

6 commentaires

Pérou - Titicaca

 

Le lac Titicaca est à 3812 m d'altitude et c'est dans un petit village de la péninsule de Capachica,

à Llachon, au bord du lac, que j'ai dormi chez l'habitant.

Pour remonter du bord du lac au village: environ 3O mètres de dénivelé dont environ 25 m sous forme d'escalier,

je me rappelle m'être arrêté au milieu de ces escaliers en manque d'oxygène,

alors une partie de volley je n'ose même pas y penser….

Dans la péninsule de Capachica le chapeau est particulier...

Celui ci est réservé aux femmes mariées 

 

celui là est réservé aux jeunes filles

 

Pour les enfants rien d'imposé…

 

Une veillée bien sympathique, on avait revêtu le costume local et même dansé mais ça, je ne vous montre pas ….

 

Et le lac ? il fait office de frontière entre le Pérou et la Bolivie. les Péruviens disent qu'eux ont la partie Titi,

les boliviens ont le reste….

Il a une superficie de 8562 km², quand on y navigue on ne voit que de l'eau, c'est donc depuis les rives que l'on peut le mieux l'apprécier, photographiquement j'entend.

A la tombée du jour...

 

Où au petit matin ...

Sur le lac : les îles Uros, peuple aujourd'hui disparu vivant sur des îles flottantes faites de bambou dont la tradition est perpétuée encore aujourd'hui...ce sera l'occasion d'un prochain article.

8 commentaires

Meilleurs vœux

 

Avec un peu de retard, mais ne dit on pas qu'on a tout le mois de janvier pour présenter ses vœux?...

Pour ces vœux, je m'appuierai sur cette citation de  Henri-Frédéric Amiel :

"La santé est la première des libertés et le bonheur en est la base" ,

 je vous souhaite une très

 

9 commentaires

Street Art à l'hôpital, épisode 2

 

 Suite et fin de de ma visite à l'hôpital...( L'épisode 1 est ICI )

 

Le muret franchi me voici devant un nouveau corps de bâtiment

 

Ici aussi une ancienne chaufferie ?....

 

Un  long couloir...un classique dans les hôpitaux non ?...

 

De part et d'autres, des chambres ?...plus beaucoup de traces du passé ...

et plus beaucoup de place non plus pour de nouveaux tags...

 

Enfin une pièce dont on peut imaginer la destination...

 

Chambres avec supplément terrasse ?

 

Au bout du bâtiment cette maison...L'accueil, les bureaux, chambres réservées aux familles des malades ?

Questions sans réponses...

Mimi-Siku a pris possession de l'endroit... 

Fin de la visite sur le blog mais elle continue sur le site, dans la galerie Urbex ICI

11 commentaires

Fête des lumières 2018

 

On peut aussi voyager tout près de chez soi en allant à la fête des lumières de Lyon, elle a eu lieu du 6 au 9 décembre.

Météo peu favorable , mouvements sociaux le samedi, j'avais ciblé le jeudi soir pour ma visite ...l'idée était sûrement bonne puisque je n'étais manifestement pas le seul à l'avoir eue...Ochlophobes  s'abstenir...

 

Le voyage commence donc place Bellecour avec les Anooki.

Les Anooki sont 2 personnages inspirés des Inuits, venue du sud du pôle sud pour la fille Anook

et du nord du pôle nord pour le garçon Nooki

  

Sur la place Antonin Poncet "wish Blow représente l'énergie de nos rêves et de nos espoirs...28 sphères que les artistes invitent à illuminer par le seul pouvoir du souffle...plus le souffle est fort plus la lumière se propage "

Le jeu pour moi a consisté à avoir le maximum de sphères éclairées sur ma photo ...j'ai opté pour un temps de pose un peu plus long...

 

Place des Jacobins "la fontaine se transforme alors en phare dont le faisceau lumineux esquisse un balayage...en irradiant l'édifice de subtiles nuances de vert de bleu et de mauve..."

 

 Place Louis Pradel "les arches de lumière forment la dorsale d'une créature chimérique..." 

 

Place des Terreaux pas d'illumination des façades cette année ... 

"la fontaine Bartholdi semble être nourrie par les flots d'une source invisible..."

 

Pont Alphonse Juin "Des lampes d'architecte géantes ...les veilleuses illuminées évoquent la communication dans l'espace urbain..."

 

Sur les quais de Saône "En fragments abstraits les reliques du passé sont projetées du Palais de justice à la Cathédrale St Jean. Puis la colline et la basilique répliquent à l'effervescence graphique des quais...avant de glisser dans les remous de la Saône..."  

 

Et pour finir, un zoom final sur la basilique Notre Dame de Fourvière

Des queues impressionnantes aux abords de certains sites dont la mairie, le musée des Beaux Art et St Jean m'on fait renoncer...Loin d'avoir tout vu donc je devais retourner à la fête dimanche soir mais je me suis dégonflé...

...comme les Anooki à priori le vendredi et dimanche soir soir à cause le pluie et du vent...

Un peu plus de la fête des lumières sur le site ICI

11 commentaires

Pérou - Machu Picchu

 

 et col de La Raya

 

Le Machu Picchu était une étape bien sur attendue pour ce voyage et il a été à la hauteur de mes attentes....Je me suis quand même posé  la question de montrer ou pas mes images, les mêmes que vous avez vues ici ou là tant ce site est célèbre...

Mais quand même..., j'en ai fait des dizaines "pour être sur" alors je peux bien en monter quelques unes...

 

Cette ancienne cité Inca est perchée à 2438 m sur un promontoire rocheux qui unit les monts Machu Picchu et Huayna Picchu .

C'est le Huayna Piccchu que l'on voit sur toutes les photos ou presque et donc les miennes ...

 

A son apogée l'empire Inca s'étendait sur près de 4 des états actuels de l'Amérique du sud:

Le Pérou , la Bolivie, le Chili et l'Equateur ainsi que sur une portion du territoire de la Colombie et de l'Argentine...

L'époque Inca a duré moins de 100 ans de 1438 à 1534 ...Guerre civile et Conquistadors ont mis fin à cette époque.

 

Cette ancienne cité sacrée a été redécouverte par l'historien américain Hiram Bingham en 1911.

Elle est inscrite au patrimoine mondial de L'UNESCO en 1983

 

Et comme j'aime bien les arbres isolés celui ci n'a pas échappé à mon objectif et a rejoint ma série "Auprès de mon arbre"

 

Le col de La raya marque la limite entre les régions de Cusco et de Puno.

Il culmine à 4338 m et offre une belle vue sur le mont Chimboya (5489m), et la gare de La Raya en contrebas

 

Bien sur beaucoup de touristes s'arrêtent,  et donc...un marché local...

La suite du voyage dans un prochain post....

11 commentaires

Trampolino 2018

 

 Trampolino est un concours Musique/Humour produit par l'association Club Hervé Spectacles

Des artistes aujourd'hui reconnus sont passés par là, Florence Foresti par exemple pour ne citer qu'elle.

 3 artistes concourent dans la catégorie musique et  3 artistes dans la catégorie humour plus un invité hors concours qui intervient pendant le dépouillement des votes....

Le spectacle a eu lieu le 16 novembre, je ne vais vous monter ici qu'une seule photo par artiste ( un choix difficile...)

Pour ceux qui voudront en voir plus, le lien vers la galerie sera disponible en fin d'article

 

Prix spécial du jury: Tom Bird

 

 Prix du public catégorie Musique: Cyrious

 

Prix du public catégorie Humour: Roman Doduik

 

Hoxy More concourait dans la catégorie Musique

 

Guillaume Pierre dans la catégorie Humour

  

Egalement dans la catégorie Humour: Clémence Peyron

 

Et Hors concours: Kristof Magicien

Et comme promis plus haut, pour ceux qui veulent en voir plus, c'est le site ICI

8 commentaires

Street Art à l'hôpital

 

L'hôpital aux urgences...un jeu de mots laids que j'assume ha ha ha...

Pas très loin de Montpellier cet ancien sanatorium est aujourd'hui à l'abandon, promis à la destruction à l'automne 2018...Celui reconstruit tout à côté a été inauguré en 2012. 

j'ai profité de mon passage cet été à Montpellier pour une visite...un site immense dans un cadre privilégié, en front de mer, plage et pins parasols...avec malheureusement très peu de traces du passé...

Un élément de chaufferie peut être...L'extérieur...

...l'intérieur


 

La carte postale à Mamie

 

Venez comme vous êtes

 

j'y ai rencontré 2 graffeurs en recherche d'un petit coin disponible pour y laisser leur trace...la place est chère...


 

Un muret plus loin la visite continue mais les photos feront l'objet d'un prochain post...

Pour aujourd'hui la visite s'arrête donc ici avec cette dernière photo...

8 commentaires

Pérou - Les salines de Maras.

 

Je vois ai montré  Chinchero ICI, un petit village situé dans la vallée sacrée...

aujourd'hui retour dans la vallée sacrée avec les Salines de Maras.

 

Les Salines de Maras sont accrochées à flanc de montagne sur les hauteurs de la vallée sacrée, à une cinquantaine de km de Cusco...à plus de 400 km de la mer...

Les indiens, descendants des Incas, exploitaient ces bassins...Aujourd'hui les 700 à 800 familles qui possèdent les 3600 bassins sont organisées en coopérative, la production annuelle oscille entre 160 et 200 tonnes...

Une source qui jaillit à 3200 m donne naissance à un ruisseau saturé en chlorure de sodium qui alimente les bassins organisés en terrasses


La galerie sur la vallée sacrée, avec Chinchero , les salines mais aussi l'observatoire de Moray et Ollantaytambo est visible sur le site  ICI

7 commentaires

Auberge cévenole

Je vous avais montré l'espace privatif ICI, on y ressentait l'urgence du départ....

Aujourd'hui suite et fin de cette visite Urbex avec l'espace professionnel.

Merci encore à Pascale d'avoir bien voulu me servir de guide

 

Le restaurant

Une salle du restaurant

Pour un séminaire c'était là...


Le bar côté pile....

Encore du sirop mais bizarrement le bouteille de Marie Brizard était vide...

et le bar côté face....

Une belle couleur ambrée pour ce vin, quand au goût j'ai passé mon tour...


Pour la partie hôtel on vous accueillait ici

Puis emprunter l'escalier pour arriver aux chambres...

Un coup de chlore choc et c'est reparti pour profiter de la piscine...

Ou simplement profiter de la vue...

  La visite s'arrête là sur le blog mais elle continue sur le site pour ceux qui le souhaitent... c'est ICI.

6 commentaires

Pérou - Capitale...

Lima  est la capitale du Pérou, en bordure de l'océan pacifique, environ 10 millions d'habitants...

Le Pérou ne se résume pas qu'au Machu Picchu, aéroport international oblige,

pas encore le Pérou que j'attendais, mais c'est là,  à "Lima la grise" que mon voyage a commencé...

 

et plus précisément au Parc de l'amour...

et premier contact avec les limeños et limeñas


Puis le centre historique, la place d'armes et sa cathédrale...

 ... son palais du gouvernement

Sous surveillance pacifique..


 

Dès le lendemain c'est Cusco, 3400 m, sans transition...les efforts à mesurer au risque de perdre son souffle...Cusco se mérite...

Ancienne capitale de l'empire Inca, environ 350 000 habitants,  c'est ici que commence pour moi le Pérou que j'attendais...

Le Pérou authentique donc , du moins tel que mon imaginaire l'avait dessiné...


Là aussi une place d'armes...

Cathédrale Notre Dame de l'Assomption

Portal Belen



Sacsayhuaman est une ancienne forteresse Inca à  3700 m et à 2 km de Cusco que l'on voit en contrebas

 Pour prolonger la visite de Lima et Cusco, les galeries respectives sont ouvertes et c'est ICI

8 commentaires

Allez viens...

...boire un petit coup à la maison.  

 

Mon passage à Montpellier a été l'occasion de rencontrer Pascale ( son blog: http://www.pascale-menetrier-delalandre.com/)

 

C'est toujours un moment fort que de passer de l'autre côté de l'écran pour rencontrer dans la vraie vie quelqu'un que vous ne connaissez que par blogs interposés....

Toutes les rencontres que j'ai ainsi pu faire ont toutes été de belles rencontres et celle ci n'a pas dérogé à la règle...Merci Pascale

 

Elle a bien voulu me faire visiter une ancienne auberge dont elle a été propriétaire, avec son compagnon Laurent, avant qu'elle ne soit vendue en 2001, cette auberge a changé ensuite plusieurs fois de propriétaire et est aujourd'hui  à l'abandon...

 

De l'urbex donc mais dans des conditions privilégiées...ici beaucoup de questions que l'on se pose quand on visite des lieux abandonnés trouvent réponse et l'émotion n'en est que plus grande, chaque pièce a une histoire ou partie de l'histoire connue ...

 

C'est chez elle que j'ai bu un coup, ici aussi elle me l'a proposé mais....

La visite commence par l'espace privatif

Et son entrée dérobée...

Dans la cuisine on aurait presque pu improviser un repas...


Le salon/salle à manger n'est pas loin...un Trivial Pursuit ça vous tente ?

Toutes les questions n'ont pas réponse...comment peut on abandonner ces jouets d'enfants ?...

...

Ce qui fût une chambre...


 

La visite s'arrête là pour cette fois, je vous montrerai plus tard l'espace public.

6 commentaires

C'est le Pérou...

 

Je laisse Montpellier et ses environs provisoirement de côté, j'ai encore des choses à vous montrer ...

Oui c'est bien au Pérou que je vous emmène.

  

Je n'ai pas boudé Lima la capitale, encore moins  Cusco ancienne capitale des Incas,  le Machu Picchu que n'était qu'un rêve est devenu réalité, dormir chez l'habitant au bord du mythique lac Titicaca à 3800 m d'altitude, y naviguer et débarquer alors sur une  des iles  Uros, ont fait partie des moments forts de ce voyage ...

je reviendrai sûrement sur ces sites dans de prochains posts mais rien ne vaut la visite d'un village pour y rencontrer l'authenticité et s'approcher au plus près de la culture d'un pays...

 

C'est à  Chinchero, un village  culminant à 3760 m, près de Cusco et 

au coeur de la vallée sacrée que j'ai choisi de vous faire débuter ma visite du pays avec cette galerie de portraits 



 

Jour de chance pour le visiteur de passage, c'était la fête de la vierge...

Les photos à l'intérieur de l'église étaient interdites, en plus de sa beauté je garde le souvenir de la multitude et diversité des offrandes déposées aux pieds de la vierge: nourriture sous forme de beignets comme on le voit sur la photo ci dessous mais aussi de fruits, de quoi boire, bière ou coca, des jouets et autres peluches...

Célébrer la vierge c'est aussi bien boire...de la Cusquena, bière originaire de la région de Cusco


et bien manger...

Bébé aussi avait faim...

Son écharpe n'était pas à vendre, juste fier de la montrer...


Un peu à l'écart de la fête...

Et un peu plus loin encore, un petit marché...


Comment résister à une glace...prudence quand à moi...

Ne reste plus ensuite qu'à faire le ménage...

15 commentaires

"Une forêt de poteaux"

 

Nous sommes à Montpellier et plus précisément à la nouvelle faculté de médecine inaugurée en oct 2017 ...

Un ensemble de 11440 m² sur 5 étages.

Une réalisation de l'architecte montpelliérain François Fontès...

C'est lui aussi entre autres qui associé à Jean Nouvel a réalisé en 2012 le nouvel hôtel de ville de Montpellier.

 

Pour accéder à la faculté de médecine: le tram et l'arrêt Occitanie, c'est sous cet abri que j'ai fait ma première photo.

"La toiture est percée de trous multiformes qui font éclater la lumière sur le sol et les parois

dans une vision impressionniste propre à la Méditerranée"  François Fontès


 

 

Une fois passé le parvis, on entre dans le grand hall central. Un hall ou a poussé "une forêt de poteaux élancés"

comme l'écrit encore l'architecte François Fontès

...

On ne peut parler d'architecture sans évoquer la façon dont elle interagit avec l'humain...des espaces faits pour lui... 

 ...

C'est sous cet angle, l'humain dans l'espace architectural, que j'ai choisi de vous montrer cette réalisation .

J'ai déjà eu l'occasion de le dire, la patience est le maître mot pour ce genre de photos, mais le temps n'était pas un problème ce jour là, accompagné de mon neveu, passionné comme moi de photographie.

 

Une première photo que j'ai intitulé

 La rencontre

 

Vers la lumière

 

Au centre


 

Déambulation

 

L'attente

 

Réflexion


Et comme souvent pour ceux qui le souhaitent la visite continue ICI

10 commentaires

"L'espoir est le pilier du monde"

 

Un mois sans publier... Escapades dans le midi,  shootings divers et un voyage au Pérou/Bolivie justifient s'il le fallait cette absence...De nombreuses photos à vous montrer et pour illustrer mon sujet du jour, un proverbe africain à méditer ...

 ...

En 2017, Vinci Autoroutes à fait appel à l'association Line Up

pour habiller les piliers de son autoroute à la jonction Montpellier-Lattes,

De nombreux street artistes ont collaboré pour magnifier un décor habituellement aseptisé : Seno, Oups, Noon, Depose, Hazo, Nubian, Salamech, Momies, Maye, Arkane...

... 

J'y suis passé fin août 2018 et ces oeuvres d'art sont toujours dans leur état initial .

Un projet intelligent qui aide à changer le regard porté sur le street art souvent perçu comme une dégradation de l'espace urbain ....

Un projet intelligent protégeant ainsi  ces piliers en les mettant à l'abri d'un  vandalisme certain

sous forme de tags et affichage sauvage comme on peut en voir trop souvent ailleurs....

A vous d'apprécier...où pas...

 


 24 piliers !, je ne peux pas tout vous montrer sur le blog mais si vous le souhaitez vous pourrez en voir un peu plus sur le site ICI

10 commentaires

Vasco de Gama

Vasco de Gama est né en 1469,  grand navigateur portugais il réalise la première liaison maritime avec l'Inde en 1498

A Lisbonne il a donné son nom à un centre commercial mais pas que...

 

Son tombeau se trouve au monastère des Hierronymites, l'occasion de vous montrer une nouvelle photo de ce magnifique monastère.

 

Mais Lisbonne a aussi donné son nom à une tour: La tour Vasco de Gama

145 m de haut, la structure métallique représente la voile d'une caravelle, adossé à la tour et côté Tage, un hôtel.

 

 Vasco de Gama est aussi un pont

Ouvert au public en 1998, Il franchit le Tage au nord de Lisbonne et sa longueur hors tout est de 17 km, faisant de ce  viaduc  le deuxième plus grand d'Europe ( le premier est le Pont de Crimée, 18 km)

Photo panoramique du Pont Vasco de Gama au Smartphone...(une première pour moi)

Retour au réflex pour les photos suivantes...


 

Au pied du Skate Park ce jour là se tournait une pub pour la Volskwagen Polo destinée à la Russie...

Et pour éviter un retour à pieds au Parc des Nations... 

Il n'y aura pas d'autre post sur Lisbonne, si une visite plus complète vous tente, c'est ICI

8 commentaires

Voir Rouge

 

Le rouge est une couleur omniprésente à Londres,

alors un retour photos décalé sur mon très court séjour dans cette capitale...

 

 Quand l'idée est là, il n'est pas toujours simple de la mettre en oeuvre.

 

Soigner le cadrage, bien sur et toujours, puis attendre que le scénario imaginé se mette en place...

Cela demande du temps, de la patience et parfois un peu de chance .

 

Facile, ici à Buckingham Palace, que du cadrage... pour la photo le temps n'est pas un critère...pour eux c'est surement différent...

 

A Trafalgar  Square...

 

Les bus, il en passe beaucoup, donc juste un peu de patience... j'avoue que la voiture rouge je ne l'ai vue qu'au post-traitement ...

Toujours Trafalgar Square...là, beaucoup de chance...

Pas très loin sur The Mall, l'inévitable cabine téléphonique ( il en reste...) 

Là encore patience et chance...J'avais "vu" la photo,  il fallait juste que le texto de "madame Mc Do" soit suffisamment long pour que mon scénario puisse se renouveller, le temps donc qu'un bus et son reflet passent et bien sur, déclencher au bon moment...  

( le texto a tété suffisamment long, le temps de louper pas mal de photos !)

 

Pour celle là juste un peu de patience...côté technique c'est pas top, j'aurai aimé marquer un peu plus le filé du bus mais le facteur temps joue aussi pour la personne qui vous accompagne...la visite continue...

 

Ici encore un peu de patience, pas pour les manifestants anti brexit, ils étaient là pour un moment,

mais pour les bus et que les bus, ce fut un peu plus compliqué...

 

Ici aussi, un peu de patience avec cette boîte aux lettres ...un bus, je dirai: facile, encore une fois il en passe beaucoup mais occuper la perspective avec un deuxième bus...

 

Et une petite dernière avec un classique, mais avec la petite pointe de rouge...

12 commentaires

Maison abandonnée

 

Une visite  qui avait commencé avec ce post ICI, je vous y parlais de présence ....

  

Ici dans cette chambre avec un coin bureau, nous avons encore ressenti cette présence


 

Une autre chambre ... ici pas de fantôme mais une présence malgré tout bien palpable...

et les questions initialement posées qui reviennent : qui, pourquoi, comment ?...

Dans la cuisine le même sentiment ...

 

Dans une des salles de bain la sovonette est encore là... 

 

Dans la salle de séjour, la nappe est posée, la cheminée est prête à crépiter...

La visite s'arrête là pour aujourd'hui mais se poursuivra prochainement ...

10 commentaires

Ancien vs Moderne

 

C'est à Lisbonne que le match a eu lieu

  

La tour de Belém...

...contre Le MAAT ( Musée d'Art, d'Architecture et Technologie)

Le Monastère des Hiéronymites...

...contre la Gare de Lisbonne Oriente

.....A chacun son champion.....

 

8 commentaires

Zoo Art Show

Un immeuble destiné à la réhabilitation  et confié jusqu'au 29 juillet à une quarantaine d'artistes  Street Art .

c'est au 61 rue de Créqui à Lyon, visite les samedi et dimanche

 

Une expo sur 2 étages

Rien à voir avec la Tour Paris 13  (clin d'oeil à Alain : son blog  Perspectives) , mais quand même...


Il ne s'agit que d'un aperçu, pour ceux qui souhaiteraient en voir plus il est encore temps de visiter l'exposition,

sinon plus de photos  sur le site ICI

9 commentaires

Un petit tour au jardin (2)

 

 

J'ai quelques branches mortes plantées dans mon jardin pour les oiseaux car ils aiment bien se percher, un rouge queue vient parfois s'y poser sans que je n'ai jamais pu l'immortaliser.

Ce matin c'est une libellule qui est venue sur ce perchoir improvisé. Même si cela reste rare, ce n'est pas la première fois que je vois une libellule dans mon jardin mais c'est la première fois qu'elle se pose pour me laisser le temps de la photographier.

Niveau photo je pense avoir fait mieux, l'appareil était équipé du 300 mm, pas le temps de monter le 105 macro alors ... 

 

Puisque je suis dans le jardin j'en profite pour vous montrer quelques photos en souffrance dont j'avais retardé la publication..

La floraison des Hémérocalles est installée mais cette photo est de l'an dernier, les insectes ne sont encore pas très présents...

 

Je n'ai encore pas vu de coccinelles cette année, cette photo est aussi de l'an dernier...

 

Elle aussi aujourd'hui doit avoir un an de plus...

 

Madame Thomise  est bien de cette année 

 

Idem pour ce chardonneret élégant

 

Tout comme cette mésange bleue au bain en février 

9 commentaires

Lisbonne - Alfama

  

Lisbonne le temps d'un grand Week End...

Pour commencer la visite, un tour dans le plus ancien et le plus typique des quartiers de Lisbonne : Alfama.

Epargné par le séisme de 1755  il a gardé toute son authenticité.

 

Il est sillonné par la ligne de tram la plus célèbre de Lisbonne, la N° 28 ...une ligne mise en service en 1914...En bon touriste nous l'avons donc utilisée...mais une seule fois ... Un tram victime de son succès: l'affluence d'un métro parisien aux heures de pointe ...nous l'avons donc quitté assez vite....

...sans oublier de le photographier...


 

Au pied du château St Georges, le quartier de Santa Cruz 


 

Depuis la terrasse du château, vue sur les toits et le Tage

 

Un quartier à explorer aussi pour la créativité du Street Art 

 

Mais il faut avoir de bons mollets...


La balade s'arrête là pour aujourd'hui, à bientôt pour la visite  de prochains quartiers de Lisbonne.

_______________________________________________________________

8 commentaires

Même pas peur...

 

Une série urbex sur laquelle je reviendrai sûrement...

 

Les spots urbex restent très confidentiels et sauf exception se partagent rarement, j'ai la chance qu'une amie ai bien voulu partager avec moi ce spot, merci à elle.

Beaucoup de règles en urbex et je ne vais pas ici les énumérer mais l'une d'elles qui me semble essentielle est de respecter le lieu et donc de le laisser en partant tel que vous l'avez trouvé en entrant et plus encore lorsqu'il s'agit comme ici d'une maison...

Quand on visite ce genre d'endroit on flirte avec l'intimité des occupants d'alors et on se pose plein de questions : Qui , Pourquoi , Comment ?...  des questions dans le cas présent qui restent sans réponse. 

 

Le contexte

Nous sommes entrés par le portail, côté route en le poussant,

mais on peut aussi y entrer par là, côté vignes...

Au fond  le portail et ce qui semblait être le logement du gardien;

A gauche la partie habitation et à droite les dépendances .

Les dépendances dont nous n'avons pas visité l'étage

pour raison de sécurité.


Même pas peur disais je donc ...

mais plus la visite avançait et plus l'impression d'une maison qui ne semblait pas si abandonnée que ça...

 

Dès le hall d'entrée...

 Ou encore à l'étage...

 

Bon...juste une mise en scène light painting et donc pas de fantôme dans cette maison, en tout cas pas ce jour là...

mais des indices au cours de la visite qui laissaient à penser quand même que cette maison n'était peut être pas si abandonnée que ça...

On est toujours, ou presque toujours, dans l'illégalité ( aussi abandonné soit il, le lieu reste une propriété privée...) quand on fait ce genre d'exploration et il m'a semblé qu'après 4h00 sur site il était temps de partir et d'interrompre cette visite sans faire un tour dans le parc qui aurait pourtant mérité quelques photos... 

D'autres photos de cette sortie urbex à venir prochainement ...

 

16 commentaires

Un peu d' Archi...

 

...A Marseille.

Longtemps me semble t'il que je n'avais pas proposé un peu d'archi, mon court séjour à Marseille en est l'occasion.

 

Un petit tour par les Docks 

En recherche de cadrage avec cette sculpture  de l'architecte designer Charles Bové -  Place d'Arvieux 

Une recherche d'angle qui m'a fait oublier de faire la photo d'ensemble...

Si vous voulez voir à quoi elle ressemble: ICI 

Ou encore la toute nouvelle tour  La Marseillaise de Jean Nouvel, encore en travaux et chantier fermé.

et pour finir, le Frac (Fond Régional d'Art Contemporain) et sa terrasse urbaine de Kleber Matheus


7 commentaires

Massif des Calanques

 

Il s'étend sur plus de 20 km de côtes, de Marseille à Cassis.

 

De la Calanque de Callelongue jusqu'à Cassis, il faut compter, pour un marcheur confirmé,

11 heures de marche/progression sur les sentiers pour faire toutes les calanques...

 

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un marcheur confirmé...

je me suis donc contenté de visiter la Calanque de Morgiou et celle de Sormiou

A cette époque de l'année on peut accéder à ces 2 calanques en voiture ...marcheur non confirmé mais quand même ..., 

nous avons donc laissé la voiture sur le parking des Baumettes 

pour rejoindre  la première calanque, Morgiou, à pied, une petite heure de marche. 

Une eau encore un peu fraîche, peu de candidats à la baignade...

 

A partir de là, rejoindre la calanque de Sormiou...

Une grosse montée suivie d'une grosse descente sur un sentier par endroits escarpé ou il faut parfois s'aider des mains,

mais des vues toujours aussi fantastiques...

 

Là encore peu de candidats à la baignade...

 

"Ne restait plus" qu'à rejoindre le parking des Baumettes, peu ou pas d'indication, 2 sentiers possibles, demander, opter pour un...

et marcher... sans  oublier de se retourner...

 

Au milieu de nulle part, se demander si on est sur le bon sentier, celui qui nous amènera directement à la voiture car  à ce stade là je commençais à trouver mon appareil photo de plus en plus lourd....je vous l'avais dit, marcheur non confirmé...

C'était le bon sentier...content d'arriver mais heureux de cette belle balade...et prêt pour de nouvelles calanques ...

14 commentaires

Amor Fati

  

JR, est connu entre autres pour ses photos géantes affichées dans l'espace public....

"L'artiste investit le J1 (Quai de la Joliette à Marseille) pour y mettre en scène l'amour porté par Marseille à la mer et aux voyages"

"Des yeux flottants au dernier étage du J1  transformé en bassin géant , on y chemine sur des passerelles métalliques, dans une pénombre maîtrisée, ou les jeux de lumière guident le visiteur" 

 

Comme tous les visiteurs de l'installation ( on m'a fait remarquer qu'on ne disait pas exposition...) je suis d'abord entré dans le photomaton me faire photographier le regard pour ensuite  confectionner mon bateau...

JR explique: "Ce petit bateau fait ensuite son chemin, il n'y a pas de courant précis. L'idée est que chaque bateau fasse sa propre traversée, à l'image de la personne qu'il représente." 

 

Comme eux, j'ai posé mon bateau sur une eau en mouvement ...

 

Peu de lumière , le souci de ne pas trop pousser les iso et donc un temps de pose  important, des passerelles qui bougent au passage des visiteurs , une eau courante, pas de trépied, tout pour compliquer la vie du photographe...

 

Impossible d'immortaliser mon bateau au fil de l'eau et je l'ai perdu très vite...vous n'aurez pas mon regard...

mais j'ai pu en immortaliser d'autres amarrés le long d'une passerelle.

Au delà de la symbolique, un espace et sa mise en lumière que j'ai beaucoup aimé. Si vous passez par là, c'est jusqu'au 16 mai.

9 commentaires

Vieillir en beauté

 

"Quand on vieillit, la beauté se réfugie à l'intérieur".

Proverbe québécois.

 

Le temps est venu pour les tulipes de tirer leur révérence mais elles savent rester belles jusqu'aux derniers jours,

il suffit juste de les regarder autrement....


12 commentaires

Crémaillère

 

Beaucoup de travaux restent à faire, le confort est sommaire

mais c'est avec plaisir que je vous invite à ma crémaillère, en toute simplicité...

 

...Un peu d'urbex donc dans cette ancienne usine de filage

10 commentaires

MusicHall'ino 2018

 

Un spectacle produit par l'association Club Hervé Spectacles et dont je fais les photos depuis quelques années.

Cette année le spectacle a eu lieu pour la première fois à la salle 3000 de Lyon, j'avais eu l'occasion d'y voir des concerts mais en tant que photographe c'était une première...quasiment 3000 spectateurs, un exercice impressionnant... 

 

Juste quelques photos sur le blog, pour ceux qui voudraient en voir plus un lien vers mon site est dispo en fin de post.

 

Honneur à Marianne Aya Omac, une artiste que certains d'entre vous auront peut être vue lors de son passage à The Voice

( https://youtu.be/Uezh-oyDxhE) mais pas que, elle a notamment partagé 37 concerts avec Joan Baez 

Duo Fusion'Ailes, duo d'acrobates et artistes de cirque 



Odino, un orchestre Pop Symphonique de 25 artistes qui passe allègrement de Mozart à Daft Punk...



Tous les artistes et toutes les photos de MusicHallino dans la rubrique SPECTACLES

12 commentaires

One shot ( 2 ) - Pinson des arbres

 

Il fait froid , -5° au moment de la photo hier matin et le pinson des arbres gonfle ses plumes....

Ils sont quatre à venir à la mangeoire  et s'habituent un peu à ma présence si je sais garder mes distances ( photo au 500 mm)

15 commentaires

One Shot - 1

 

Une série doit être cohérente, elle se travaille dans le temps...La série permet d'oser des photos qui ne tiendraient pas la route (ou beaucoup moins) seules mais qui font sens dans la série. Une série permet une expression plus créative...

 

Le One Shot est différent, il faut s'exprimer en une seule photo, il réclame plus d' exigence en terme de résultat...

et demande donc un peu d'indulgence...

Une rubrique que j'alimenterai progressivement et que j'inaugure aujourd'hui

avec cette photo de Lyon au moment des crues de la Saône il y a quelques jours.

 

Exifs: 40mm - F11 - iso 250;  Filtre gris, temps de pose 30 s

Voir une de mes séries  ? : Le vrai du faux

10 commentaires

Le Panier

 

C'est le plus vieux quartier de Marseille qui sous l'effet des réhabilitations et implantations de lieux culturels

est devenu aujourd'hui le quartier le plus typique et touristique de la ville.

Une balade qui peut partir de derrière l'hôtel de ville en attaquant l'escalier de la Montée des Accoules, passer par La Vieille Charité et finir à la Major et le Mucem.

 

Le street art y est très présent, souvent de qualité, affiché ou bien caché, ma déambulation ce jour là lui était consacrée....

 

Photos clin d'œil pour démarrer la série ...




Une nouvelle rubrique sur le site est consacrée au Street Art, elle demande à être étoffée et le sera au fil du temps....

Elle est visible dans la galerie Reportage

10 commentaires

Dead Vlei

 

Nous voici donc à Dead Vlei.

Cuvette d'argile blanche entourée par les dunes les plus hautes du monde , on aperçoit au fond Big Daddy, 350m.

Autrefois alimentée par une rivière permettant à des acacias du désert d'y pousser, les dunes au fil du temps ont gagné du terrain et bloqué l'arrivée d'eau asséchant la zone devenue Dead Vlei, Marais mort.

C'était il y a 900 ans, les arbres ne sont pas pétrifiés mais le bois ne se décompose pas car il est trop sec.

 

Un site d'une beauté extraordinaire, en dehors du temps... 

 

 

Suivant l'orientation du soleil la couleur du sable des dunes prend des teintes différentes...

 

 

allant jusqu'au rouge-orangé....le désert du Namib est aussi appelé le désert rouge

 

N'allez pas croire que le site n'est pas fréquenté, bien au contraire, mais le site est grand et certains sont sur les dunes, c'était mon cas sur cette photo,  juste être patient pour choisir d'intégrer ou pas une présence humaine ...

Ainsi s'achève sur le blog mon voyage en Namibie. Je ne vous ai pas tout montré, le reste du voyage se fera pour les plus curieux sur le site et c'est ICI 

13 commentaires

Le désert du Namib

Un des points marquants de mon voyage en Namibie...

En route vers Sossuvlei. 

 

Sossusvlei ne se trouve pas très loin de Solitaire Country Lodge  


En chemin on peut voir Welwitschia mirabilis, plante très particulière du désert du Namib ( on la trouve aussi en Angola).

Sa longévité est considérable, certains spécimens ont entre 1000 et 2000 ans.

Les joueurs de l'équipe de Namibie de rugby à XV sont surnommés les Welwitschias

 

Sossusvlei est aussi tout près du canyon de Seisriem, profond de 40 m et long de 3 km

 

Sossusvlei est donc dans le désert du Namib considéré comme le plus vieux désert du monde

au coeur du Parc national du Namib-Naukluft


 

Halte pique nique ici, avant d'embarquer (4x4 obligatoire ) pour Dead Vlei.

Je remarque ces arbres au loin et je n'ai pas résisté au fait de m'aventurer un peu, retardant le moment du déjeuner...

 

Dead Vlei  (Marais mort)...est une zone ou poussèrent jadis des acacias

avant que les dunes l'entourant au fil du temps ne l'assèche.... devenant cimetière d'arbres morts depuis 900 ans...

-  j'y reviendrai dans mon prochain et dernier article sur la Namibie -

Dead Vlei vu du sol

Dead Vlei vu depuis le début de l'ascension de Big Daddy


 

Dead Vlei est entouré par les dunes les plus élevées du monde dont la plus haute, surnommée Big Daddy, atteint 350 m 

13 commentaires

Meilleurs vœux

 J'aime à croire que le meilleur reste toujours à venir...

C'est ce que je vous souhaite pour 2018 

 

En bonus, quelques photos de la Fête des lumières Lyon 2017 

10 commentaires

Ma rencontre avec les Himbas - 2

 

Mon premier article faisait la part belle aux femmes. 

Traditionnellement les femmes Himbas se teignent la peau en rouge avec une pommade à base de graisse de vache et de poudre d'ocre rouge.

Cet onguent fait partie des critères de beauté féminins. Leurs cheveux sont coiffés de tresses lisses et épaisses également enduites de la même pommade.

 

Vêtues d'un simple pagne en peau de chèvre et parées de tous leurs bijoux  elles sont simplement belles...

 

Les hommes portent eux, après la circoncision une queue de cheval avec le reste du crâne rasé,

qu'ils recouvrent après le mariage d'un bonnet en coton 


Entre maintien de la culture avec cette coiffe en forme de corne indiquant le statut de célibataire...

et la modernité avec le tee shirt Adidas...

Les enfants sont comme tous les enfants,  timides...


S'amusent avec rien...

une boîte de Tic Tac donnée à notre arrivée

 

Ou simplement curieux...


 

Les fillettes aussi ont leur coiffure traditionnelle


Un port altier, une vraie princesse...

Avec ce deuxième article s'achève sur le blog ma rencontre avec les Himbas,

mais d'autres photos pour ceux qui le souhaitent sur le site ICI 

 

8 commentaires

Namibie - Parc national d'Etosha - 4

Ce sera donc le 4ème et dernier post sur ce fabuleux parc d'Etosha .

Après le lion, le zèbre et l'éléphant, un pêle-mêle non exhaustif de mes rencontres:

 

Le Koudou 

 

L'Oryx

 

Le Tisserin intermédiaire

 

Le Springbok

 

Le Chacal

 

Le Choucador

 

L'Ecureuil

 

Et encore le Springbok...parce qu'il le vaut bien...

Pour plus d'images sur ce parc, la galerie sur le site est ouverte  et c'est ICI

 

13 commentaires

Ma rencontre avec les Himbas

 

Ce peuple originellement nomade est aujourd'hui principalement sédentaire, vivant de l'élevage et du tourisme.

D'aucuns prédisent leur disparition à plus ou moins long terme, rattrapés qu'ils sont par la modernité.

 

Même si aujourd'hui on peut en rencontrer jusque dans le sud , ils sont quelques 10 000 Himbas à vivre dans le nord ouest de la Namibie, au nord d'Opuwo, capitale du Kaokoland.

C'est là tout près d'Epupa, dans leur village, que je les ai rencontrés .

Un village abrite une famille, un homme peut avoir plusieurs femmes. 

 

J'ai lu et entendu beaucoup de choses à propos de ces visites...

Bien sur il faut oublier les images de "Rendez vous en terre inconnue avec Muriel Robin",  ici pas "d'immersion"...

La réalité est là et ne peut être ignorée, qu'on le déplore ou non, les Himbas sont intégrés dans l'économie de marché et soutenus pas des associations ( http://www.association-kovahimba.net/fr/ ), ont trouvé un compromis pour préserver leur culture tout en gagnant un peu d'argent issu de la vente de leur artisanat et de nourriture offerte en contrepartie de la visite.

 

Accompagnés d'un guide lui même Himba qui va en éclaireur s'assurer que nous serons les bienvenus, 

nous attendons  son retour à l'écart du village. Notre visite étant acceptée (il peut arriver que cela ne soit pas le cas) il nous explique alors quelques règles élémentaires comme de ne pas franchir la ligne, imaginaire, entre le feu sacré et la case du chef ...

 

Apres le bonjour traditionnel en langue Himba échangé avec chacun des membres de la famille les premiers instants sont un peu tendus, de part et d'autre je dirai... et je m'éloigne assez vite du groupe.

Les règles les plus élémentaires de politesse s'appliquent alors

et du comportement de chacun dépendra de la qualité de la rencontre...

 

 

Voleur de photos, même si elles sont autorisées, et les visages restent alors fermés...

Mais on peut aussi essayer de consacrer à chacun un peu de temps et aussi difficile soit il, tenter un échange...






Près de 3h00 passées dans ce village pour en faire un souvenir inoubliable

et bien d'autres photos que je vous montrerai dans un prochain post

 

 

9 commentaires

Cyprès chauves

 

Aujourd'hui on sort ( momentanément ) du parc national d'Etosha et même de la Namibie

pour faire un petit tour près de chez moi , en Isère à 1h00 de Lyon,  à Saint Baudille de la Tour,

à proximité de la cascade de la roche que j'avais eu l'occasion de vous montrer

Le Cyprès chauve est nommé ainsi parce qu'il perd ses feuilles chaque année ce qui est rare pour un conifère.

Il est originaire du sud est des Etats Unis et apprécie particulièrement les milieux humides

 

C'est la 3ème fois que je vais visiter ce lieu féerique, c'était juste avant mon départ en Namibie, la fenêtre soleil était là...

Un coup d'œil sur la galerie du site ?  c'est ICI

11 commentaires

Namibie - Parc national d'Etosha (3) L'éléphant

 

Ils sont entre 2000 et 3000 au parc 

Compte tenu de leur taille ils n'ont qu'un seul prédateur: l'homme.

En Afrique ils étaient 1.000.000 dans les années 70,  500.000 il y a 10 ans ,

un recensement de 2016 n'en dénombre plus que 352.000...

Braconnage mais aussi destruction de leur habitat en sont les principales raisons.

 

Les éléphants vivent dans une société matriarcale, en troupeaux de 10 à 20 individus femelles et éléphanteaux 

menés par une matriarche, l'aînée...les mâles ont quitté le troupeau à leur maturité sexuelle.

Ils courent, à la vitesse d'environ 20km/h

Compte tenu de leur taille, ils ont toujours un pied qui touchent le sol, Il s'agit plus d'un pas rapide  que d'une course.

Ici le point d'eau est en vue et le pas se fait donc plus soutenu...

il peut vivre une soixantaine d'années, celui ci d'après le guide faisait sûrement exception...

Adulte il peut peser jusqu'à 7 tonnes, 3,5 m au garrot ,

presque à portée de main, tout au bord de la piste, impressionnant !

 

Il mange environ 200 kg de végétaux par jour et rejette environ 140 kg de crottin...

Pris ici en flagrant délit...un transit intestinal qui semble lui procurer une certaine jouissance...

Un sexe d'éléphant peut mesurer jusqu'à 2 m

 

La gestation d'une éléphant dure environ 20 mois, un seul éléphant par portée qui peut peser une centaine de kg à la naissance.

Ici cet éléphanteau a attendu l'autorisation de sa mère pour traverser la piste juste devant notre camion...

12 commentaires

Namibie - Parc national d'Etosha (2) - Focus sur le Zèbre

 

Une pause un peu plus longue qu'à l'accoutumée due à une panne d'ordi , disque dur HS, données perdues...

Un coup au moral qui s'estompe doucement, l'essentiel était sauvegardé et je commence à retrouver mes marques...

Retour donc sur le safari photo au Parc d'Etosha.

Aujourd'hui je vais vous proposer celui que vous avez entrevu sur les premières photos mais qui n'y était pas à son avantage...

la vie n'est pas simple pour eux , je veux parler du zèbre, Ils seraient plus de 20000 dans le parc, impossible de les louper.

 

Une attitude caractéristique aux points d'eau,

il y a toujours au moins un guetteur prêt a donner l'alerte et qui boira après les autres.

 

Un zèbre en bonne condition physique a plusieurs moyens de défense contre ses prédateurs,

il possède une très bonne vue diurne, une ouie excellente, un bon odorat et... court très vite...

ils peuvent tenir une vitesse de 30 à 40 km/h sur de très longues distances, en cas de danger cette vitesse moyenne peut monter à 60km/h et même 80km/h en pointe pour semer une lionne qui court aussi vite mais ne tiendra pas la distance...

Leurs rayures seraient aussi un atout en provoquant un effet stroboscopique... Lorsque tout un troupeau s'enfuit, les raies des divers individus se mélangent rendant flou le contour d'un animal aux yeux d'un lion par exemple....

D'autres théories avancent l'hypothèse selon laquelle les rayures auraient aussi un effet "répulsif" contres les taons...


 

ou encore contribueraient à la thermorégulation...l'alternance noir/blanc leur permettrait d'avoir une température corporelle inférieure de 3 degrés comparée à celle d'herbivores de taille similaire et paissant dans les mêmes conditions...

 

Oublions les théories , les rayures lui vont si bien... elles lui confèrent à mes yeux une élégance certaine. 

Je vous laisse méditer sur ces proverbes africains:

- La pluie mouille le zèbre mais n'efface pas ses rayures - Un homme sans tradition est comme un zèbre sans rayure -

ou encore cette citation de René Char (poète français):

- L'ombre du zèbre n'a pas de rayures -

16 commentaires

Namibie - Parc national d'Etosha - 1

 

Mon voyage en Namibie a commencé par le safari photo dans le parc national d'Etosha.

Une des plus grandes réserves animalières d'Afrique avec près de 23000 km².

Situé à 400 km au nord de la capitale Windhoek et à 125 km au sud de la frontière avec l'Angola.

134 espèces végétales, 114 espèces de mammifères, 340 espèces d'oiseaux et aussi reptiles et amphibiens...

 

Les guépards et léopards étant restés invisibles, à tout bien tout honneur je commencerai par vous montrer le seigneur et maître,

celui que l'on a cherché tout le premier jour sans le trouver, je veux parler du lion.

Ils seraient pourtant près de 500...j'en ai vu 13 en tout et pour tout et c'est déjà pas si mal...

 

Mais avant ça,  quelques mots sur mon voyage:

14 jours en immersion quasi totale, nuits sous la tente, à monter et démonter tous les jours,  confort un peu spartiate... (ma dernière expérience de camping doit remonter à mon adolescence..), le 1er  jour je me demande  pourquoi je n'ai pas pris l'option Lodges...Et puis les sensations arrivent, déjeuner, pique nique le midi et barbecue tous les soirs, le tout au pied du camion, permettent de mieux "sentir" l'Afrique...

Au final ces moments auront participé à faire de ce voyage un souvenir marquant.

 

Premier petit déj', les tentes sont déjà pliées, "l'aventure" va pouvoir commencer...

Un safari est vraiment un moment particulier que l'on ne peut appréhender que lorsqu'on le pratique...c'est plus que de l'observation d'animaux en liberté, partir à la recherche des animaux sauvages sans avoir l'assurance de les voir ajoute au plaisir de la "rencontre"

Et quand cette première rencontre avec le lion se fait dans ces conditions ...

Un lion doit manger en moyenne 10 kg de viande par jour, les zèbres sont leurs  premières proies avec les springboks.

Le guide nous explique qu'il s'agit d'un mâle isolé chassant pour son propre compte,

il n'abandonnera sa proie qu'au bout de 3 ou 4 jours quand il sera rassasié...

En effet le lendemain matin il était toujours là.

 

Parmi les belles rencontres , cette lionne faisant sa toilette

 

ou encore se prélassant au soleil

 

Le point d'eau reste l'endroit privilégié pour l'observation

 

L'oryx se tient à distance et en éveil, prêt à la fuite..il lui faudra attendre pour venir boire...

 

La maman veille, toujours à l'affût d'une proie qui pourrait être facile à attraper,

car à une trentaine de mètres, un deuxième point d'eau bien fréquenté...

 

Avec lui se finira ma rencontre avec les lions

11 commentaires

Un petit tour au jardin (2)

 

 

Me voilà de retour de Namibie... Safari photos au parc national d'Etosha, village Himba, le désert du Namib, 

pour ne citer que ces moments forts en émotions....

Beaucoup, beaucoup  de photos, un tri s'impose...les photos viendront, mais plus tard.

 

Alors en attendant je vous propose un retour sur l'été, voire le printemps  avec ces quelques fleurs de mon jardin

 

Cette fleur est  une Platycodon, encore appelée Fleur ballon - Ici fermée....                                                                           Et là ouverte 


Et pour terminer, l'anémone du Japon prête à tirer sa révérence

13 commentaires

TrubLyon Festival

 

TrubLyon est un festival Street Art qui a eu lieu à Lyon les 14-15 -16 septembre 2017 à La Croix Rousse

10 Artistes (5 colombiens et 5 français) étaient invités. 

 

Le Street Art est une activité légale ou non, éphémère bien souvent...plusieurs styles et techniques...

Pour plus d'informations le lien Wikipédia

Des artistes connus, voire reconnus, ce festival était donc l'occasion de les voir en pleine action et même de dialoguer avec eux. .

Je dis bien artistes...rien à voir avec tags et autres actes de vandalisme que l'on peut voir ici ou là et qui au contraire nuisent à leur art.

Ensuite on apprécie ...ou pas...à chacun son libre arbitre

Etonnant de voir d'ou ils partent...impossible pour le spectateur d'imaginer l'oeuvre finale....

 

GOUACHE, artiste colombien de Bogota en action ( vignettes cliquables )

pour arriver là...


JOYCE, artiste colombienne de Barranquilla  (vignettes cliquables)

 

Son tableau final

HOPARE, artiste français de Paris (vignettes cliquables)

Son portrait final

VINIE, également parisienne (vignettes cliquables)

Une artiste qui vit de son art depuis un couple d'année...j'aime beaucoup... son site ici

PEC, artiste Lyonnais (ancien Birdy Kids) (vignettes cliquables)

 Sa fresque terminée

Mais le festival, c'était aussi des murs d'expression libre ou chacun pouvait s'essayer au bombage

ou si plus aguerri montrer ce qu'il savait faire  (vignettes cliquables)

10 commentaires

Une question d'équilibre...

 

Nos amies les petites bêtes sont souvent ou perchées ou en équilibre....

Le goût pour l'aventure ou un poste d'observation privilégié duquel on peut s'envoler rapidement au moindre danger  ?

 

 La macrophotographie est l'occasion de voir d'un peu plus près ce monde de l'herbe

et d'observer (autant qu'ils nous observent ...) ses habitants dans des postures parfois étonnantes ...

 

Rétablissement...

 L'ivresse des cimes...


Même pas peur...

Attention, le petit oiseau va sortir...

Funambule

Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ?

Quand à ce pauvre papillon, il subit l'équilibre..., piégé qu'il fût par une toile d'araignée...

8 commentaires

Folie passiflore...

 

Chaque année, qu'elle s'appelle Passiflore, fleur de la passion ou encore Grenadille, elle refleurit dans mon jardin

et chaque année je suis tenté de la prendre en photo tant cette fleur me semble aussi belle qu'atypique... 

Vous pouvez en voir une coupe ICI 

 Une fleur passi...simple à photographier.

Je l'ai photographiée ici sur la table de mon jardin, façon studio

 

Ou encore ici sur fond noir

 

Quand on a beaucoup photographié cette fleur on en vient à vouloir jouer avec et c'est là que commence

" Folie  passiflore "